Simple sexe 4


john_currin_-amanda

A nouveau, le sexe sera joyeux. Et le don de ma chair et le don de ta peau, et les baisers au coin des murs et l’ardeur contre le mur. A nouveau le sexe sera simple comme un bon jour. Je caresserai la paume de ma main tout contre ta bandaison. Le chemin vers ton sexe est simple comme l’amour. Être moi contre toi. Mes seins contre ton torse. Je boirai la lumière de tes yeux, ton désir et ce petit plus. Appuyée sur le mur, je poserai un baiser dans ton cou tiède. Ton odeur sera encore celle de la douche, à peine de celle de ta peau. Mon sexe frémirait, imperceptible. Tes mains sur mes seins. Il n’est plus grande simplicité que le bonheur au-dessus des vêtements.

Je ne sais qui de toi ou moi commencera à poser les doigts sur la peau nue de l’autre. Commenceras-tu par ma nuque ? Commencerais-je par sortir la chemise de ton pantalon pour appliquer ma main fraiche sur tes reins ? Je respirerai ton torse à travers le tissu, je m’imprégnerai de ta présence. Une main passera sur ta poitrine, sur tes tétons à travers la fine couche de civilité. Tu entendras mes soupirs. Tes boutons un à eux, d’une main, ne m’aide pas s’il te plait, laisse-moi faire, laisse-toi faire. Sous ma lèvre, tes poils. Là est le trésor, près de ton cœur.

***

Illustration : John Currin 2003


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

4 commentaires sur “Simple sexe