En passant 2


En passant, je ne juge personne qui tripe sur l’astrologie. Moi-même, je lis l’avenir dans les plis des vulves, alors qui suis-je pour jeter la première. (Anne Archet)

En passant je ne juge personne qui tripe sur l’astrologie. Moi-même je lis l’avenir dans les plis des vulves, dans les entrailles de mes amoureuses et dans sur leurs vergetures.

En passant je ne juge personne qui tripe sur le capitalisme, moi-même je consomme du porno, tout en me flagellant sur les conditions de travail des actrices.

En passant, je ne juge personne qui tripe sur l’égyptologie, moi-même je fais des nudes de profil en présentant mes seins de côté.

En passant, je ne juge personne qui tripe sur les zombies, moi-même, je me fous en l’air d’un doigt, je hurle à la petite mort. Pour me régénérer, je veux de la chair consentante.

***

Illustration  : Anne Archet


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

2 commentaires sur “En passant

  • etoile31

    Adorable et touchant, émouvant et sensible même,
    Autant ton écriture que celle d’Anne Archet me parle de celle d’Alina Reyes qui vit beaucoup en moi, et ce pour d’innombrables raisons, dont la Réalité humaine au travers des Espaces et des Temps par la chair humaine et ses dimensions sexuées, Bonnes Pâques, Ha Ha Ha!