Méditation


Excès 2

Quand je jouis, je t’aime De ton doigt ou du chibre d’autres Quand je jouis, je voudrais être toi Quand je jouis, je veux que tu vois C’est tout   Là sur le bouton, tu excites Là sur ton épaule, je m’effondre Ma chaussure sur le mur Et ta main qui joue   Au dessus de toi, je t’offre La jouissance que tu donnes La jouissance qu’il donne A ton cou, je souffle Et ton amour   Fi des lieux Fi des coups à la porte Folie des entre deux Rires entre tes claque-doigts Défis entre tes reins    


Bande mou 11

De l’autre côté, du côté de ce muscle enfoui, de l’autre côté ta queue et ma tête est perdue dans tes taies d’oreiller fleuries de petites roses désuètes. C’est marrant on dirait qu’elles sont assorties à tes bols à thé. Ou à ton tatouage. C’est bon ce que tu me fais. Tu es à un chouia. Et dans un chouia il y aura la folie, dans presque rien de temps, baby, presque rien. C’est proche, tout proche, là, juste là, encore et c’est le point de rupture. Quand tu agrippes tes mains à mes hanches, quand tu possèdes mon con, je crois que ça y’est. Tu es à un chouia […]


Serial amoureuse 16

 Le contexte, toujours le contexte Un événement étrange a ravivé un  questionnement qui flottait dans un coin de mon cerveau. Voilà l’affaire. Dans un environnement à la fois ouvert et fermé, le cul sur l’accoudoir d’un fauteuil club et la tête dans une serviette de toilette blanche, sous les élans pénétrants de mon accompagnateur, des mots se sont étranglés dans la trachée pour s’exorciser en râles :  Oh,  putain, je t’aime. Pourquoi ces mots tabous dans ce lieu qui porte peu à la romance ? Ce n’est pas la première fois qu’ils tentaient de se faufiler du vagin à la bouche. Et je me suis déjà permise de les prononcer, […]


Où il est question de fellation 41

  Messieurs, c’est décidé, j’arrête la fellation. Terminée, fini. The End. Je ne sais pas y faire.  Je n’y arrive pas. Point. Je fais, donc, vœu de chasteté phallique,    au risque de perdre tous les lecteurs de ce blog.   Voulez-vous savoir quel est le comble pour ma langue avide de baisers et de peaux ? Ne jamais être arrivé à ce qu’un sexe jouisse ou, même, éjacule sans l’aide du propriétaire. Cela me désespère. Pourtant, je suis gourmande.  De tétons par exemple. Tourner autour d’une langue bien large et bien lente. Mordiller. Tomber par chance sur un hôte sensible de la poitrine. Raffoler le mettre en folie. Lâcher […]