Envies


Fantôme sans corps 2

Je me retournais, tu étais là. Je me retournais encore pour serrer le sommeil contre ma poitrine, tu étais là. Je me retournais à nouveau pour m’abandonner au repos profond, tu étais là. Ton visage, ton rire, ton cœur, tes bières, tes cheveux si courts, ta douleur, ton care, ta carapace, tes oublis, tes fissures, tes délicatesses, ton humour, tes peurs, tes poèmes denses, tes intenses, ta présence, tes ailes, ton iel, mon âme a tout emporté. J’entendais nos bouteilles de bière s’entrechoquer. Je sentais nos mains se checker. Nos épaules se touchaient presque sous les voûtes. Qui es-tu, puisque je ne connais que la surface de toi ? Qu’est […]


no désir 6

Je n’ai pas envie Je n’ai pas d’envie J’ai les jours las J’ai les jours plats Les jours trop plein trop mangé trop bu trop travaillés trop de soins Trop dans la tête trop dans les tripes J’ai le non désir, le non sexe, le vide du trop plein Le sexe se défile dans un vide sans rien J’ai le calme sans la tempête Une houle peut-être J’ai désirs avortés sur drap blanc soupirs enfouis de fatigue j’ai caresses perdues désir en tête frémir aux tripes Pas au sexe J’ai sourires échangés avant de dormir maladresses veut-on du sexe ? Je veux dire veux-t-on avec nos corps Ou veut-on ça […]


Mon sexe est un brocoli 1

J’ai perdu mon sexe sur le trottoir tous les jours je descends tous les jours je crois le retrouver tous les jours, je vous le jure Je descends tous les jours perdus J’ai vu mon sexe par la fenêtre J’habite au premier étage Il est vert Il est posé à côté du trottoir Sur les places de parking Il a dû tomber d’un caddie du supermarché du bout de ma rue toutes les heures Je regarde mon sexe Il ne bouge pas Sa couleur verte ne bouge pas Il ne s’abime pas Personne ne vient mettre la main sur mon sexe Il est vert, bien frais Aucune voiture ne s’est […]


Juste OK 2

Ça s’appelle désir. Face à face, j’perds la parole. Pile à pile, j’perds le tempo. Je pourrais dire n’importe quoi, même parler de boulot, pour casser le silence. Je patauge dans le désir, je ne sais pas, je n’ai pas les codes. Il me faut tout réapprendre. Il me faut casser la facilité.  Oh, j’ai déjà caressé des seins et plonger ma langue sous les méandres. Je suis allée de côté, sexualité alternative comme on dit. J’ai voulu essayer, tout essayer. Des filets hétéréo m’ont englué, des haches normées m’ont taillé les yeux. J’ai mis des pantalons mais je suis toujours resté à ma place. Je voulais trouver, alors j’ai […]