Émoi


Juste OK 2

Ça s’appelle désir. Face à face, j’perds la parole. Pile à pile, j’perds le tempo. Je pourrais dire n’importe quoi, même parler de boulot, pour casser le silence. Je patauge dans le désir, je ne sais pas, je n’ai pas les codes. Il me faut tout réapprendre. Il me faut casser la facilité.  Oh, j’ai déjà caressé des seins et plonger ma langue sous les méandres. Je suis allée de côté, sexualité alternative comme on dit. J’ai voulu essayer, tout essayer. Des filets hétéréo m’ont englué, des haches normées m’ont taillé les yeux. J’ai mis des pantalons mais je suis toujours resté à ma place. Je voulais trouver, alors j’ai […]


Crush trop

Mes hanches aux tiennes dansent. Rap mon corps, rap sur planche. T’es baskets sur sol, t’es mots du sexe, t’es judo claqué au sol, t’es seins sur les miens, t’es sueur contre peau. Les baskets glissent un pas après l’autre. Fascination. J’suis là, dans le public, pire qu’un mec cis, incapable de matter ton travail. Tes cheveux courts, ta nuque, ta voix, tes mots. Ma tête est raisonnable. Ce n’est pas parce que tu parles de cul que tu es ouverte à n’importe qui et n’importe quoi. Tu n’es pas seul.e sur scène. Elles parlent de sexualité aussi. Elles sont douées aussi. Elles disent le désir avec force. Le non […]


Cœur à pine 2

  Je voudrais te dire un truc que je ne sais pas dire, un truc ouffissime , un truc qui me fait dérailler le ciboulot. Mais, voilà, les mots me clouent le bec. Je suis au sol à chaque que j’y pense. Je suis au bout de ma vie à rester dans le silence. J’avoue, je te kiffe. J’avoue je te reluque avec envie. J’avoue encore que j’ai le cœur en chou-fleur quand je m’arrache le dimanche soir. Je voudrais que ça passe crème entre nous. T’inquiète bébé, on s’ra bien même si on se dit les mots en jachère. J’aimerai te conter fleurette avant que tu ne visites la […]


Sous-seing privé 1

  Viens bébé, viens sucer mon sein. Mélangeons tout le passé et le présent. Mélangeons la douleur et le plaisir. Viens encore. Suce et bande. Suce jeune homme. Que fais-tu dans mon lit, m’interrogent toutes les nuits ? Tous les psys à divan diraient que des plumes restent dans le duvet de ses aisselles. Suce avant que les instants suspendus ne se brisent en morceaux de miroir. Suce avant que je ne dise stop. Tu n’es pas un bébé, dit ta barbe un peu folle. Tu n’es pas un ange, disent tes anneaux aux oreilles. Tu n’es pas un bleu, dit ton cercle intime. Tu es un peu fou, dit […]