C’est con 1

Je veux l’embrasser, ça m’obsède, j’en ai la chatte en feu, je sais c’est con, c’est pas poétique, je suis en chienne


Magnolia for ever

Dîtes lui que j’en pince pour elle Son regard au moment de partir son visage à graver dans un magnolia Dites-lui que je suis comme iel Que j’aime les chansons d’amour Que j’aime ses yeux qui parle Dites-lui que je la regarde au loin Elle est si forte qu’elle se brise Elle est si belle qu’elle m’a prise Elle nous ressemble quand elle tremble Et dans sa voix j’entends nos voix Elle est si nature sans armature Je ne peux plus rien y faire Elle a transpercé ma vie sans rien faire Dîtes lui que je pense à elle Un doigt dans ma chemise Un rêve dans ma remise Elle […]


Une amante dit à une autre 1

La femme de lettres britannique Violet Trefusis entretenait avec son amante Vita Sackville-West une correspondance amoureuse débordante de fougue et d’ardeur. “Je te veux avec avidité, avec délire, avec passion. Je meurs de faim de toi. De ton corps, bien sûr, mais aussi de ta compagnie, de ta sympathie, de nos innombrables points communs. Je ne peux pas exister sans toi ; tu es mon affinité”, lui écrivit-elle ainsi. Les semaines qui s’annoncent t’invitent à adresser une déclaration aussi bouillonnante à tes plus tendres alliés, Verseau, et à leur en réclamer autant. Si j’en crois l’alignement de tes planètes, tu es mûr pour d’éloquentes éruptions de passion. L’horoscope dit qu’une amante […]


Slam love vocer

ca s’est réveillé comme ça sans prévenir ça s’est réveillé je ne pouvais plus dormir j’avais le cœur gai la terre entre mes bras, la tête qui cherche une épaule, les odeurs de sueur joyeuses l’oreiller en fête. Je suis en love, je suis poly confuse mon doigt imaginaire le long de son doux les yeux plongés dans le fille au vélo les yeux plongés dans le meuf aux contes confuse de lovedésir Elles écrivent, tu sais, comme le premier coquelicot qui m’a proposé de jouir de sa sexe, elles écrivent, elles racontent et je veux les embrasser. On se plongerait nu.e.s dans une love room, on écouterait nos cœurs […]