Suzanne


Derrière le mur, sous les arbres, je prenais mon bain, nue sous la bise. Je posais mes pieds dans l’eau fraiche, c’est mon oasis en mon sein. Il faisait beau. La vie était simple. Chaque goutte d’eau était autant de liberté. Un sourire était sur mes yeux. J’étais au monde sans rien lui demander. J’étais nature sans vigne vierge, rouge d’automne, ondulée des âges. L’air sur ma bouche se faisait instinct. Je communiais avec l’atmosphère. Éternel présent.

Là derrière, les hommes regardaient. Ils auraient pu contempler le trou de la serrure. Ils auraient pus être au présent sans voile. Ils auraient pu respirer l’air et la chair et la chance. Ils auraient souris dans leur barbe grise. Leurs rides se seraient soulevées de joie et leurs sexes auraient suivi la levain.

Mais ils ont voulus posséder. Viol.

***

Illustration : Susanna and the Elders – Raoul Dufy

 

Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire