Rêve érotique (de la Saint Valentin)


Sophia Zandotti

Dans une grande chambre blanche, le matin diffuse lumière douce. Les lieux sont anciens et rénovés avec goût.  Derrière moi, une porte vitrée, occultée par un rideau blanc, donne sur le couloir de l’hôtel. C’est une immense porte voutée. Mon lit est très large, blanc, confortable. Il est défait et en désordre, comme après toutes mes nuits. Je ne supporte pas de dormir dans des draps serrés. Face à mon lit, se situe la porte d’entrée de la chambre, large, elle aussi.

Ma petite amie, qui a fini la nuit dans le lit d’une de ses amies, arrive dans la chambre. Elle vient se poser contre moi. J’aime la sentir contre ma peau. Nos sexes, peu épilés car nous n’avons pas besoin de plaire à des hommes, se collent. Je me surprends à trouver cela toujours aussi agréable. Je ressens une légère et douce excitation. Ce moment est délicieux et cotonneux comme les matins heureux. L’amie de ma petite amie, arrive à son tour, et s’assoie sur le fauteuil situé au bout gauche du lit, contre le mur gauche de la pièce. Ma petite amie entreprend alors de m’embrasser le sexe puis de continuer en un cunnilingus doux et apaisant. Son amie est heureuse, elle-aussi.

Je me réveille, calme et paisible.

***

Illustration : Sophia Zandotti

Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire