Où les pieds sont chats 2


Sa tête caresse mes pieds. Allongée au soleil un livre entre les pattes, je ne l’ai pas vue arriver. Elle est sorti de nulle part et sans prévenir, elle se caresse contre moi avec application. La tête, le cou, les oreilles. La voilà qui mordille mon gros orteil. Je la laisse faire craignant de déranger son plaisir. Ma chatte est soyeuse et noire, doux velours fourré. L’oreille encore, le cou. Mes ongles bleus ne savent pas bien ce qui leur vaut cette dévotion. Elle lèche, un peu, reprend ses caresses. Elle se fait plaisir sur mes plantes, les renifle, les lèche, les mordille. Et j’aime ça. Ma chatte câline, instinct sans ambages.

Il s’est approché de mes pieds alors que j’étais allongée, repos, ongles bleus aussi. Ses doigts sans chatouilles, il masse la plante avec une force instinctive. Il a frotté son nez, puis ses lèvres. De tout son être, il se caresse sur mes pieds. Nez, yeux, lèvres, il mordille. Je râle un peu, puis je me rends au plaisir.  Il lèche à grande lapée, mes orteils trempés, je voudrais encore. Il est à ses désirs.

Un grand lit jaune dans la chambre basse. Aujourd’hui, il n’y a point de cravache au clou. C’est ainsi. La lumière est trop tôt. Sous mes ongles, son dos est un chat qui ronronne. Faire le matou au lit, nu, c’est bon. Griffes douces, il n’y aura pas de temps pour les morsures de cuir. Un autre jour, peut-être, la chatte reprendra du territoire au coin d’un voyage.

***

Illustration : Yannick Corboz


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

2 commentaires sur “Où les pieds sont chats