Larmes de lune. Visite


DSC_0034-01

C’est une maison, rue de la pente. Aucune rue ne porte aussi bien son nom que celle-ci. C’est une maison de pierre dont la lumière cuit les teintes. Aujourd’hui le vent est si fort qu’il pourrait faire claquer les volets de bois sertis de métal. A l’intérieur se trouve un musée ou une découverte pédagogique des Gorges du Gardon. Après avoir failli prendre l’expo à l’envers, comprenez dans le sens contraire de la visite, je pousse la lourde porte avant de tomber sur un escalier interdit aux visiteurs.

DSC_0037-02

Là, je fus agréablement surprise de la qualité des installations. Des vidéos pédagogiques écrites sous un mode humoristique accrochent deux ados sur l’histoire de la garrigue au cours des siècles. De nombres supports sont utilisés avec une grande cohérence à la fois visuelle et informatives. Les sens sont sollicités : l’ouïe, l’odorat, le toucher et la vue bien entendu. Cependant, la force supplémentaire de ce lieu est son accessibilité aux personnes handicapées et notamment aux déficients visuels. Ces aménagements permettent, pour nous autres valides, de développer toutes nos compétences sensorielles.

Ceci étant dit, mon œil ne peut s’empêcher de chercher un petit quelque chose se rapportant à la sexualité. Ben, je suis bien déçu. Rien, nada, que dalle. Par contre, je me régale de poésie. Elle est dans le choix des couleurs, dans l’inventivité des lieux et aussi dans un sublime film sur les chauves-souris. Je l’ai remis deux fois pour savourer la lenteur de leur vol dans une grange très inspirante. Chaque coup d’aile est un délice. Je me suis appuyée, contre le mur pour songer qu’il devait faire bon visiter cette maison, la nuit venue, seuls.

Sans transition, je ne sais pas bien pourquoi mais le nom de cet animal m’a beaucoup plus.

 DSC_0039-01

La partie de l’expo sur les grands rapaces m’a frappé. Jour de printemps, Soleil noir, Larmes de lune, ces noms m’ont laissés rêveuse.

DSC_0045-01DSC_0046-02DSC_0046-03

Soudain, j’ai cru voir un truc vaguement sexuel. Oui n’oublions pas la ligne éditoriale de ce blog.

DSC_0047-02

L’intérêt du lieu est aussi de nous parler du travail de l’être humain dans ces lieux.

DSC_0044-01DSC_0043-01DSC_0040-01

AAAAAHHHH. Voilà, je savais bien que je trouverais du sexe. Malheureusement pour vous la photo est toute floue.

DSC_0051-01 Bol – Récipient avec « tétons » de préhension.

DSC_0052-01

Bon, vous avouerez qu’on a déjà vu des tétons plus bandant. Mais faute de grive, on mange des merles. Lesté d’un pot de confiture dont le prix doit être annexé à celui du diamant, comme l’a fait remarqué une « locale », je quitte ce petit havre de paix.

En sortant, j’ai pris rue de la paix, puis rue de l’église. J’ai cru me tromper, alors je suis retourné sur mes pas, vers rue de la paix, et là j’ai eu envie de faire l’amour.

Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire