Je t’aime et fais ce que tu veux 3


love-you

Je t’aime ici là, contre l’oreiller à ton oreille, je t’aime de jouissance, tu donnes tant du bout de toi, je t’aime de toutes mes entrailles. Je t’aime pas pour la nuit des temps, je t’aime pour la nuit de ce temps-là. Je t’aime, tu es une belle personne pour ici entre ces murs-là, pour ici sur cette place baignée de la lumière du soir. Je t’aime dans ce jardin public mes cuisses entre tes hanches, au milieu de la foule nous sommes un couple de ce temps-là pas de demain. Je t’aime car le bonheur ne se retient pas.

Mais je ne te le dis pas. Tu  vas entendre pour toujours, pour la fin de nos jours, tu vas t’enfuir, tu vas croire que je veux me coller à ta peau pour toutes les nuits. Les mots s’arrêtent au bout de ma langue, ils s’épanouissent dans mon cerveau, je les murmure à ton sexe ou au creux de ton sommeil.

Je t’aime du bout de la langue sur ton gland. Je t’aime du bout de mon sein sur ton torse. Je t’aime du bout de ta langue sur mon sexe. Je t’aime de chair et de désir. Je t’aime quand tu défonces mon étoile. Je t’aime en entier.

Dis-moi je t’aime sans me dire je te prends tout, sans vouloir tout, sans vouloir être le tout. C’est impossible. Je t’aime libre, c’est dur comme un sexe, c’est dur mais ça marche aussi. C’est dur, l’ego revient veut tout, entier, tout, mes nuits, mes rêves, tous mes mots, tous mes fantasmes, tous mes jardins secrets.

Je t’aime mais c’est dur comme mon sein le matin. Mon ego veut tout, ton jardin tout entier, je veux être la préférée, je veux ton sexe que pour le mien, et tes pensées que pour moi. Mais je sais ta liberté, je sais tes nymphes, je les devine  plutôt. J’aime te regarder marcher dans tes jardins. J’aime ne pas tout savoir, je lutte aussi.

Je n’aime pas tout le monde. J’aime aussi d’amitié. Elle aussi m’a dit je t’aime mon amie. J’aime ton sourire. Je n’aime pas ta voix. J’aime ton intensité. Je n’aime pas quand tu veux tout savoir. Je t’aime contre ma peau. Je n’aime pas quand tu pars loin de moi. J’aime quand tu reviens. J’aime tes mains des années après. Je n’aime pas tes silences lourds. J’aime tes silences légers. J’ai peur.

Je t’aime. Juste pour ce que tu es. Je t’aime et fais ce que tu veux.


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

3 commentaires sur “Je t’aime et fais ce que tu veux