Fétiches masculins 7


Tes bottines de motard en daim beige, rêvées quittées pour moi
Tes derbies en daim vert, que j’étais ravie de retrouver avenue de Wagram
Tes claquettes aperçues dans ton chez toi où j’aimerais revenir
Tes baskets en cuir de vacances battant le pavé de cette ville médiévale
Tes derbies en marrons clairs, arrivées, avec ta valise, dans ce grand hall d’hôtel

Tes crocs verts beurk, presque fraternel, sans baise par choix mutuel
Tes baskets hautes, un temps infini à retirer
Tes chaussures jumelles de ton copain, amitiés de salon
Tes bateaux séduisants au goût amer
Tes baskets rouges à l’autre bout de ta tête posée sur mes genoux

Tes chaussures noires à cuir lisse et embouchoir, ta penderie de l’entrée
Tes menteuses chaussures, imaginaire poste de direction
Tes derbies daim marron foncées, amitiés que je dénouerais pas
Tes mocassins ferrés, premier doute insinué à l’indéfectible platonique ado
Tes chaussures noires, délacées sous œil malicieux , soupesées de main experte

Tes godasses aux lacets blancs, uniforme attitude, humble travailleur, père envisagé
Tes chaussures de sécurité, découpeur de poissons, elfe de mon premier orgasme
Tes baskets cuirs tentant de m’initier au practice, à en rire
Tes boucles dorées à l’ancienne, bonne facture et tenue de travail, polyamour
Tes mocassins d’été surplombé d’un torse doré, troublante descente d’escalier

Tes chaussures, sur tapis de voiture, tremblantes de plaisir solitaire, mon œil frustré
Tes derbies daim foncé aux lacets usés, signe qu’on est bien ensemble sans chichis
Tes chaussures confortables de vieux, mais confortables, je suis ton père
Tes autres chaussures, délacées à tes pieds, demi-nudités, gel à venir
Tes chaussures usées et jetées, les nouvelles apparues dans ton atelier
Tes chaussons bien rangés au pied du lit


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

7 commentaires sur “Fétiches masculins