Douche 2


La pluie aviez-vous dit, sur nos peaux nues, l’eau qui ruisselle, les fantasmes simples et doux, la pluie sans le rhume, nous avions souri. J’aime la pluie sous un velux, au chaud contre un torse. J’aime l’eau qui frappe aux carreaux sans que personne ne lui ouvre. J’aime la persévérance de la pluie qui ne se décourage pas face au dédain qu’elle subit. Mouille le toit.

L’eau coule sur nos peaux nues. Derrière la porte de verre, nous avons laisser nos rythmes effrénés, les files de voitures et le travail à même les claviers. Le pommeau de douche distille une chaleur bienveillante. Il n’y pas de savon dans la roulotte. L’eau sur vos poils s’emmêle. Des baisers comme s’ils en pleuvaient, avalent nos intimités. Il a fallu un peu de temps pour nous mettre à nous. Votre sexe s’écrase contre mon ventre. Vos cheveux épicés crissent sous mes doigts. Nos bouches se dilapident de plaisirs. Il fait bon sous la douche.

Je m’accroupis sous l’eau ruisselante. Vous bougez le pommeau afin que je ne me noie pas. Douceur dans un monde glacé. Douceur la tête hors de l’eau. Entre mes lèvres, votre sexe trouve son square. Tourner et virer. Je prends un peu d’eau tiède dans la bouche. Puis autour de vous, je joue à l’eau. Il fait bon.

Vous mordilliez mon sein. Je m’en vais, loin. Vos doigts. Mes mains s’écrasent sur la nuée mouillée. Ma tête se colle de bonheur aux vitres. Je voyage. Vous mordez mon téton, de douleur je m’égare, de plaisir je suinte. Abandon vital. Spirale infernale. Vos doigts en moi. Je chavire. Le monde est ailleurs, dans une prairie au bord de l’eau. Gris fumant. Bleu espoir. Cri d’eau.


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

2 commentaires sur “Douche