Coach-me : le déjeuner professionnel 11


Je me coach
J’ai un déjeuner
[Enfin, j’avais un déjeuner
Oui le premier problème du déjeuner est l’annulation ou le report
(Conseils à venir dans ma prochaine lrubrique coach)]

Préparer un programme allégé
Un mail avec les sujets à aborder :
Le nombre des ses équipières
Le nom de sa femme
Se renseigner sur ses enjeux
Clarifier ses intentions

Envoyer une piqure de rappel la veille
Demain déjeuner à l’Ô à la bouche
Soyez à l’heure j’aurais les crocs

Être subtil dans le choix du restaurant
Les bars des grands hôtels sont de bon goût.
On y déjeune sur le pouce entre gens du même monde

Être ponctuel
Évidement !
Un retard pour cause de rouge à lèvres à refaire
C’est pas un vrai retard. Si ?

Prendre le temps de discuter
Pourquoi faire ?
On est dans les affaires !!
Ok, parlons boule de cristal et annuaire, alors
Mais, je veux tout savoir sur tes petites affaires
Déballe moi, vite, tout ça

Laisser votre contact se mettre à l’aise 
Mettez vous à l’aise monsieur
Sautez la cravate, la chemise même
Mettez vous à l’aise quoi !

Ne pas brusquer  les choses
Si on se sent fébrile, ne pas hésiter à le dire
Se questionner boulot
L’affaire ne sera pas conclue pendant le déjeuner
Ou pas

Manger et parler, trouver le bon rythme
Éviter d’encombrer la table
Choisir des plats faciles à manger
Pour ne pas s’en mettre partout

Garder une distance professionnelle
Promis !
On peut éventuellement dériver sur des sujets personnels. Éventuellement.
Sans les pousser, c’est au feeling

Et si ça devenait un repas d’affaire ?
Si je lui proposais de venir avec sa femme ?
Si je venais avec mon amant de sa femme ?

Et n’oubliez pas
Restez professionnel jusqu’à la dernière poignée de mains !

 


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

11 commentaires sur “Coach-me : le déjeuner professionnel