Citron clair 1


Tarte au citron comme tous les lundis, mots simples et servis sur plateau d’albâtre, meringuée bien sûr pour se pourlécher les babines, acidulée comme un cunnilingus d’été

Clair-obscur comme les mardis de chiens et de loups, Claire est la face obscure de ma lune, citronnée bien sûr pour se lécher les pointes, suave comme une nuit cachée

A la clef, vous trouverez le jour suivant, Sodome accueille de simples jouisseuses, derrière le tronc se cache l’arbre des dons, à clef vous toucherez le sol

Au clou, vous accrochez vos quatre jeudis, batifole fada des garrigues sans taille, suce la paille rêche pour trouver la rivière, drue comme la sauvage échappée, aux clous vous vous attacherez

Contraires contre contraires, fesses contre fesses, vendredi se perd dans les méandres de vos cheveux emmêlés, cabris indociles sentant la rosée

Contre-allée où s’égare mes yeux, samedi raide comme escarpée invincible, à agiter tant qu’il vibre, encore s’il vous plait, coulée de lave jaillissant de la pointe

D’une corde à l’autre, le voyage s’écoule lent comme le vent des braises, d’une autre à elle, le voyage se déroule comme la rotation de la terre, sous mer entre les bras accueillant dimanche

D’une cour à l’autre, elle s’égaye comme le pinson des villes,  sa cour est ouverte aux aimants vifs et hardi.es,  elle s’exclame aux quatre fontaines,  elle s’explose d’éphémère

***

Illustration : Corboz

***

Jeu d’écriture pour les Oulimots. J’avais proposé les mots suivants : Citron, Clair, Clef, Clous, Comme, Contraires, Contre-allée, Cordes, Cour


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Citron clair