Chatte de gouttière 1


Chatte je suis, chatte je reste monsieur. C’est ma nature. Contre votre sexe, je ronronne. Passez votre main dans mes cheveux, et vous me verrez m’allonger de plaisir. Tous les jours, je rentre à la maison, n’espérez pas savoir quand ni où. Un chat n’est pas un chien pas plus que les chiens ne font les chattes. A votre queue gonflée, je caresse la tête sans me faire prier. Alanguie entre vos cuisses, je contemple le plafond. Ma chatte libre se repait de vous. Vous êtes fier de cet animal gémissant sans crainte sous vos gammes.

Jouons aujourd’hui. Demain, je sortirai les griffes pour plaisanter, pour arracher votre dos de plaisir ou pour arracher vos certitudes.

Quand la nuit s’approche je me glisse entre vos jambes pour aller chasser.  Perchée, je regarde l’horizon, ou le souriceau qui se faufile entres les plis des tchats. Dehors trois matous, ocre blanc noir, sont là pour leurs espoirs. Je miaule, tu entends monsieur, mon cri de bébé rugissant. Il fait nuit, je reviendrai des chaleurs.

Toujours, il faudra m’apprivoiser. Je n’y puis rien, c’est ainsi, j’avance à pas de velours et je recule alors que la main se tend vers ma joue. C’est à vous que je demande de m’attacher et c’est devant vous que je ne plie pas. Chatonne, il faudra me battre d’un coup de dent ou d’une griffe bienveillante. Je n’aime pas les croquettes achetées au grand magasin. J’aime les chairs fraiches. Et puis non, et oui aussi.

Il fait bon là-haut, sur le rebord de la fenêtre. Je plisse les yeux devant la lumière, je me nourris du passage des pressés. Le soleil à travers la vitre me réchauffe le poil. C’est bon. Oh non, ne posez pas votre main sur moi quand je contemple. Mais si vous êtes celui qui me nourrit alors je vous laisserai faire quelques instants. Si vous insistez, j’aurai la queue qui s’agite. D’un bond, je saute en liberté. Je reviendrai, je reviens toujours.

Il est des territoires qui sont les miens. A moi seule. Ne tentez pas de vous y aventurez. Laissez mon territoire vierge, ne venez pas y pisser partout. Vous ne serez jamais ni mon maître ni mon dieu, ni même le seul. Jamais.

***

Illustration : Yannick Corboz

***

Quelques traits de caractère des chats :

  • Le chat est un animal fier, indépendant et il est vrai parfois un peu… caractériel !
  • C’est un animal qu’il nous faut gagner sa confiance et que l’on doit apprivoiser avec douceur et patience. 
  • Le chat est un animal territorial, prédateur et qui n’a pas de comportement social ou de hiérarchie comme le chien.
  • Le chat a ses petites habitudes et son indépendance est sacrée
  • Le jeu est essentiel dans son développement physique et psychologique. Par le jeu, il attise son instinct de chasseur.
  • Le chat demeure un prédateur même si domestiqué.
  • Sauf exception, les chats n’ont pas de vie de couple stable.  Six amants en quatre heures, près de vingt copulations par jour pour la chatte, seule femelle animale à éprouver d’authentiques orgasmes.
  • Le chat apprécie les câlins surtout quand il en est l’initiateur.
  • C’est un animal têtu et autonome. Ainsi, inutile d’espérer l’éduquer comme son ami le chien.
  • Quand votre chat roule sur le dos, ce n’est pas pour faire le beau. C’est tout simplement parce qu’il est à l’aise à vos côtés.
  • Ne réveillez pas le chat qui dort.
  • Ne l’oubliez jamais : vous croyez adopter un chat, or c’est lui qui vous adopte. Et vous n’êtes pas son « maître », ni un chef de meute comme pour le chien, mais un égal.
  • Et si vous aimez les chats justement pour leur liberté de caractère, optez pour un chat de gouttière ! Les refuges en regorgent et nul doute que vous trouverez chaussure à votre pied. En effet, si le caractère de ce chat (le plus répandu en France) est plus incertain, il reste sans doute le plus authentique : indépendant et mystérieux…


Si tu as envie d'écrire, j'aurais plaisir à te lire

Commentaire sur “Chatte de gouttière

  • gemssa

    La chatte peut-être câline,
    mais se nourrit de ce qu’elle aime.
    Elle peut donner, recevoir,
    mais c’est elle qui décide.
    Elle protège bien son territoire…..

    gem l’illustration sur les toits de Paris,
    et les clips.