Vie du blog


Love & Sex festival 4

Elle vous accueille par une porte étroite dont la grille est ouverte. Elle a surgit depuis le bas de la ville qui franchit le fleuve. Elle est une citadelle qui vous prend au cœur d’un coup de langue rouge. Ses lèvres s’ouvrent pour présenter trois salles rangées en tranche napolitaine*. Vous y croisez la fée des lieux en robe violette. Adossé à un mur, un clitoris vous fait de l’œil tout en souhaitant que vous vous abandonniez entre ses bras doux. De confortables fauteuils de velours n’attendent que vos fesses. Au bar, des vapeurs cochonnes et des petites vertus coulent dans des verres ronds.  Vos yeux s’égarent sur des courbes […]


Promenade érotique chez Marie Topic 2

Charlie a récidivé. Elle a encore lu certains textes de ce blog. C’est toujours aussi émouvant d’entendre ses mots dans la bouche de quelqu’un. J’ai toujours cette sensation que ce n’est pas moi qui ai écris. Les mots prennent leur vie grâce à Charlie. Elle leur donne des couleurs, des sons, des nuances. Merci à elle. Voici sa voix sensuelle et envoutante. Voici sa sélection de textes Heures nocturnes Gorge Elle est belle Trip Rien du tout « Elle ne raconte pas des histoires, en tout cas pas comme on l’entend. La linéarité n’est pas de son monde. Point de récit factuel, de situationnisme, Marie Topic s’occupe peu des faits, mais […]


Heures nocturnes 1

Il faudra, dit-il, qu’un jour nous puissions trouver ce temps pour nous, ces heures nocturnes que nous épuiserons jusqu’à la dernière seconde. Une nuit, il sera temps. De longues heures nues, enlacées entre des draps blancs, douces, seins contre torse, le monde sera à nous. Si nous en avons le courage, nous sourirons silencieux face au destin joyeux. Il est des routes rousses où le sexe est simple comme un oreiller blanc. Il sera une nuit où les chattes ne sont pas grises. Que savez-nous de nos corps, de leur langage ? Sauront-il se parler ? Je ne suis pas belle au sens plastique de compétition. J’ai le ventre qui […]


On se dit tout – La littérature érotique 3

Sur la route qui me ramène du travail, la radio parle soudain d’un grand-père qui écrivait des nouvelles érotiques. Intriguée, je reste sur cette station où une auteur de new romance parle de sa manière de suggérer la sexualité  à l’aide de longues descriptions qui prennent le temps, « du cou aux genoux » ajoute l’animatrice. Un peu à l’inverse de ce que je fais, me dis-je. Puis, l’animatrice invite les auditeurs à participer. Et si, je pouvais lire mes mots à l’antenne ? Non. En parler au moins. Et là, je n’ai qu’une hâte, franchir le seuil de chez moi, avaler un bout de camembert (oui le fromage c’est la vie) […]