Poésie


En passant 2

En passant, je ne juge personne qui tripe sur l’astrologie. Moi-même, je lis l’avenir dans les plis des vulves, alors qui suis-je pour jeter la première. (Anne Archet) En passant je ne juge personne qui tripe sur l’astrologie. Moi-même je lis l’avenir dans les plis des vulves, dans les entrailles de mes amoureuses et dans sur leurs vergetures. En passant je ne juge personne qui tripe sur le capitalisme, moi-même je consomme du porno, tout en me flagellant sur les conditions de travail des actrices. En passant, je ne juge personne qui tripe sur l’égyptologie, moi-même je fais des nudes de profil en présentant mes seins de côté. En passant, […]


no désir 6

Je n’ai pas envie Je n’ai pas d’envie J’ai les jours las J’ai les jours plats Les jours trop plein trop mangé trop bu trop travaillés trop de soins Trop dans la tête trop dans les tripes J’ai le non désir, le non sexe, le vide du trop plein Le sexe se défile dans un vide sans rien J’ai le calme sans la tempête Une houle peut-être J’ai désirs avortés sur drap blanc soupirs enfouis de fatigue j’ai caresses perdues désir en tête frémir aux tripes Pas au sexe J’ai sourires échangés avant de dormir maladresses veut-on du sexe ? Je veux dire veux-t-on avec nos corps Ou veut-on ça […]


Citron clair 1

Tarte au citron comme tous les lundis, mots simples et servis sur plateau d’albâtre, meringuée bien sûr pour se pourlécher les babines, acidulée comme un cunnilingus d’été Clair-obscur comme les mardis de chiens et de loups, Claire est la face obscure de ma lune, citronnée bien sûr pour se lécher les pointes, suave comme une nuit cachée A la clef, vous trouverez le jour suivant, Sodome accueille de simples jouisseuses, derrière le tronc se cache l’arbre des dons, à clef vous toucherez le sol Au clou, vous accrochez vos quatre jeudis, batifole fada des garrigues sans taille, suce la paille rêche pour trouver la rivière, drue comme la sauvage échappée, […]


La marinière de la pompière 2

La marinière de la pompière tourne les sangs la marnière de la pompière tourne boule Mes sens   Le cri de l’enfante battue du ventre glacé les cris de ses aïeux pour elle et les cieux et sa fille   Le cri de la pompière au lit contre le mur Tape les voisins La vie contre sa peau   Elle aspire, elle a dit elle aspire Tatoueuse Tatouage entre ses seins Invisible   Entre ses seins truffe fendue Croquante Entre seins choisis J’ai plongé le nez   Le camion rouge rutile Le sourire du chef  pour elle Nos rires La marinière sur moi   Respirez monsieur 1 2 3 4 […]