Nouvelles


La bot à fantasmes 17

C’est le cinquième cas en quinze jours. Encore une femme qui va me raconter une histoire de cul, marmonne Pascal ! Si je dois me reconvertir, je pourrais toujours faire des piges érotiques ! Il faut dire, qu’en quinze ans de service comme officier de police judiciaire, Pascal n’a jamais écrit autant de comptes rendus d’interrogatoires à ce point teintés de sexe. – Je vais prendre la déposition, lance-t-il à Florine, sa collègue. Il fait entrer dans son bureau une femme d’une quarantaine d’année, portant un jeans et un pull gris pailleté et décolleté. Derrière son fauteuil, sur le rebord de la cloison, Pascal a disposé une collection de motos […]


Étrennes 6

Message 1 Accepteriez-vous d’être mon jedi de l’an ? C’est que j’aime beaucoup votre sabre blazer et vous me feriez grand plaisir à ramener votre élégance. Accepteriez-vous de venir jouer aux cartes chez moi ?   Message 2 Une lanterne. Soyez assuré que nous la mettrons à l’aise d’une lampée de braise. Une baguette. Faites en sorte que sa magie fasse rougir. Une barquette de fraises. De saison. Une intelligence sans tablette. (Le chocolat est meilleur sous papier alu) Une serviette blanche. Assurez-vous qu’elle soit lavée à la poudre de serpolet. Une clef USB. Sans cravate, j’y tiens ! (Et, par la barbe de merlin, évitez d’y laisser vos power […]


Présents par la fenêtre 6

 Norman Rockwell 1960 Les gouttes de pluie coulent sur la vitre en lignes fuyantes, mouvantes, répétitives et sans cesse renouvelées. Entre ces lignes, elle cherche à distinguer les vagues secouées par le vent. Il fait gris depuis son arrivée. Comme la première fois, pense-t-elle. Le serveur vient lui présenter le vin.  Elle goûte. Bon choix, se dit-elle. La table est dressée d’une seule assiette blanche et de verres transparents. Elle aime cette simplicité élégante. Tandis qu’il remplit son verre, une goutte tombe sur la nappe immaculée. La goutte rouge est vite absorbée par le tissu. Le serveur se confond en excuses. Elle lui sourit. Ces conventions, elle ne les a […]


Sans pluie 22

   Rond sous la semelle fine de mes baskets, mouvant sous la plante des pieds, ce sol me surprendra toujours. Quel calme, ce soir. L’air est frais. Sans pluie, me dis-je. Je respire à grand poumon cette ville. M’y revoilà enfin !  Mes pas sonnent au long de mes raccourcis préférés. Je n’ai rien oublié.Je prends encore une respiration, heureux. J’y reviens oui, mais de passage. De passage, de passage, de passage… ces mots roulent derrière mes oreilles. Je m’arrête. Je regarde la rue sans voir. Si je reviens, c’est que je suis parti. Si je suis parti, c’est que j’ai réussi à partir ! Mes poumons s’emplissent d’une ces fiertés […]