Culture


Tout contre-basse 2

Elle m’enserre dans ses bras. Debout l’une contre l’autre, nous sommes un cocon qui bruisse de concert. Elle m’a calée tout contre son genou afin que je ne bascule pas. Le cou tendu, je suis à elle. Il fait tiède tout contre elle. Ses ongles courts finissent de longs doigts fins. Ma tête devient un hippocampe quand ses seins se posent contre mon dos. Entre ses bras, je vibre. Sa main gauche court sur ma gorge, sa droite pince ma poitrine. Soupirs à grave. Silence à mi.  Sa bouche fait la moue, ses yeux sentent chacune de mes notes. Je virevolte. Deux doigts gauche, quatre droit ou l’inverse, elle me […]


Ne vous mariez pas les filles 8

Avez-vous vu un homme sortir à poil de la salle de bain Avec de l’eau autour de la baignoire Avez-vous un homme avec le sexe en berne Avec vos yeux tout dégoulinant de noir ? . Avez-vous déjà lu un homme fantôme Textos évanouis silence en réponse Avez-vus déjà lu un homme en rut Textos rapides en fer de lance ? . Quand ils sont beaux, ils sont idiots Quand ils sont savants, ils sont innocents Quand ils sont jeunes, ils sont impatients Quand ils sont vieux, ils sont contagieux . Avez-vous déjà vu un homme trop mou Extirper son sexe de dessous ses plis Se frotter le ventre et […]


Lettre d’amour 3

Cher.e Ce n’est pas la première lettre que j’écris à tes rêves. Le premier avait 7 ans en haut d’un escalier sombre d’où l’eau coulait sous les ponts. Le second avait 14 ans dans la procession pour aller à la table de communion d’où ont disparu les anges. Le troisième avait 20 ans partis en fumée dans un grenier rougeoyant. Les quatrièmes avaient tous 35 ans au fond des écrans blancs et des draps de même couleur. Mais, toi, je ne sais pas quel âge tu as, je ne sais même pas si tu es indigo. Je pourrais te donner des larmes de perles et des sourires d’étoiles. Je serais […]


Au parfum 1

Petit côté garçon bien sage qui ignore ce qu’est une bifle, côte à côte, bras qui se frôlent, le ticket de métro parisien sert de marque page, jean, veste.  Mes yeux se glissent entre les lignes de son livre d’un beige à peine vieilli. Je le reconnais.  Et je l’imagine nu à côté de moi, sa valisette d’ordinateur cachant son sexe, et ma main qui frôle sa cuisse. Il continue de lire tandis je le prends, peau à peau, main sur le poil. Il lit, sa chemise blanche suinte de sueur parfumée, de désir fleurant. Je l’imagine célibataire à traîner sur les sites à tenter de trouver l’âme sœur alors […]