Canis lupus familiaris 2


femme-chien

Il me regarde de ses yeux vifs. Plongée dans leur brun profond, je me laisse sourire. On dirait, oui on dirait cela, on dirait qu’il m’a choisi. Je ne sais que faire.  Je m’agenouille face à lui. Je pose mes yeux contre les siens. Il me parle sans mots. Il ne connait pas mon langage. Je ne connais pas le sien. Déjà, quand il sautait le long du grillage, parmi les autres, je l’avais remarqué. A moins que ce ne soit le contraire. C’est le seul à poil ras, brillant, brun aux reflets d’or. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu envie d’adopter un chien. Mais je ne sais pas comment on les éduque. Il me regarde toujours.

La chienne de la cour vient me lécher les pieds. Avant, je ne laissais aucun canidé m’approcher et encore moins me lécher. Mais depuis cet été, les chiens viennent à mes pieds, jusque dans les salons. Qui a dit que chien et chatte ne s’entendaient pas ?

Cet homme élève beaucoup de chiennes. Une blanche garde la maison. C’est une chasseuse. Il admire sa force, il me montre ses cicatrices de vie. Il me raconte les exploits de sa chienne, son don et son énergie. Une autre a donné naissance au chiot à poil ras. Une autre encore revient un week-end sur deux. Celle-là a sa laisse pendue au clou dans la salle blanche. Je l’ai vue. Elle porte un beau collier tressé, simple et efficace. Un collier pour retrouver sa trace dans le chenil. La place de la reine.

Il est beau ce chiot. Je voudrais l’avoir dans ma chambre, dans une jolie panière souple. Il aurait une place dans mon lit, aussi. Deux places, c’est une chance. Je lui donnerai un nom d’oiseau, léger et tendre comme un Bourgogne, intense comme Loup au pic. Il se couchera à mes pieds, les jours où il aura envie. Je devrais prendre soin de lui, les jours de printemps quand il reviendra.

Je le regarde à travers le grillage. Il s’est tu. Il s’est posé sur ses quatre pattes, stable. Il prononce un seul jappement, il dit prend-moi. Enfin, je crois.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Canis lupus familiaris