Archives du mois : février 2016


Représentations, soumission et patriarcat 31

Veuillez m’excuser de jeter un pavé dans la mare de jouissance, de m’interroger et même peut-être de penser. Oui, je vais dire des choses non libertinement correctes. Je vais livrer ici une réflexion personnelle, tout en précisant que mon objectif n’est pas de condamner qui que soit. J’allais ajouter que je ne veux pas juger. Mais, je crois que c’est impossible de se défaire de son jugement. Par contre, il est possible d’être bienveillant envers ceux qui n’ont pas les mêmes pensées, ni les mêmes comportements que soi.  Je tente, donc,  de regarder la sexualité  avec l’angle de vue qui est le mien, en ce moment. Toutes ces précautions étant […]


Ce n’est rien

Ma langue au fond de tes joues, ma langue dévore ton souffle, arrache tes désirs, enlève le reste des pudeurs. J’ai abandonné les miennes au seuil de tes yeux ardents. Ma décence, mes complexes sont restés dans l’entrée. Je te veux. Ton corps enivré, ta fièvre, ton abandon, tout, ton sexe et tes arrondis. D’une main je déboutonne ta chemise, d’une main chaque bouton saute, fais-moi confiance bordel, fais-moi confiance, je sais déboutonner l’homme, déshabiller ses peurs. Donne-moi ton sexe, vite. Vite dedans. Je m’en fous, je me fous de mon clito, je me fous des léchouilles, embrasse ma fureur. Prends mes intérieurs, prends, je veux décoller là-bas. Han Que […]


Anniversaire 5

  C’était mon anniversaire. J’ai travaillé tout le jour. Je n’ai pas fait de gâteau. J’étais juste heureuse que ce jour fut mon anniversaire. Rien d’autre. Et dans ma boîte mail, j’ai eu ce beau cadeau <3 Illustration :Tomi Ungerer


Au dormant de gare 1

Tout contre le béton, je me berce à la musique éraillée qui sort du piano de la gare. J’attends, je ne sais pas ce que j’attends ou le sais trop bien. Je voudrais m’endormir ici, dans la gare, tout contre les notes qui parfument le gris des sols quotidiens. Devant moi, défilent les existences. Celui-ci est un peu fou, il parle aux fausses plantes vertes, puis va s’appuyer contre la rampe de l’escalier qui conduit vers les souterrains. Il continue son soliloque, seul dans les pas qui traversent l’ordinaire. Cet autre parle seul, aussi. Son pas est scandé par des incantations invisibles Un autre encore marche en lisant quelques photocopies […]