Archives du mois : novembre 2015


Ce n’est pas du Vagant 3

Alors que mon éminent confrère Vagant pavoise  est fier de figurer dans le dernier bouquin  opus de la collection Osez de la Musardine, je suis fière de vous annoncer que j’ai gagné un concours à deux balles sur facebook. Pour que vous soyez au bien jus, et que vous compreniez  l’objet exact de ma démarche , il me faut vous donner quelques trop longues explications. Alors voilà, sur le blog de Vagant, j’ai émis moult réserve sur la littérature érotique, n’hésitant pas à affirmer que je m’emmerde ennuie grave en lisant ce type d’histoires érotiques. Mes seins ne bandent que sur du tangible, du vrai, du dur, contre la chatte […]


Barbare 1

Entre mes cuisses se logent mes préjugés au crâne rasé. Il étrenne sa barbe fraichement rasée, douce caresse sur mes lèvres lisses. Il se barbouille de mouille. Entre mes cuisses mes préjugés se sont éteints. Ils sont de beaux yeux à l’âme des profondeurs. Je contemple. Ce sont des courbes et des dunes, blanche et crème. Ma peau glisse du haut de mon genou à la rencontre son épaule. Noir, noir est le corbeau de chance, sur son épaule granuleuse. Blonde est sa barbe de barbare assagi, trait d’union nordique entre les peurs d’aujourd’hui et les craintes du passé. On disait d’eux qu’ils venaient, assoiffés de crânes, armés de bateaux […]


Sidération 6

Tu viens, on baise ? Et aujourd’hui, comme il ne peut en être autrement, on va en parler. Je ne sais qui dégainera le premier. Seras-tu logique ou sentimental ? Seras-tu ému ? Seras-tu détaché ? Riras-tu ? As-tu peur de la mort ? Personne ne sait quels seront les mots, mais on en parlera. Aujourd’hui quelque soit nos opinions, quelque soit notre vie après la mort, quelque soit notre présent éternel et puis bastas, on en parlera. Aujourd’hui, dans notre ville, la pluie nous terrasse alors que nous sommes sans parapluie. Tu viens, on baise. Les soucis continuent de tourner, mais on parlera entre deux cafés, on en parlera […]


Sous la douche 11

Venez monsieur, dans la salle de bain. Oh, non n’entrez pas tout de suite dans la douche. Oh, non ne vous déshabillez pas tout de suite. S’il vous plait. Je vous ai préparé un autre jeu. Regardez, ce fauteuil qui vous attend face à la douche. Oui, monsieur puisque que vous arrivez à l’improviste – si tant est que la notion d’improviste existe encore avec nos téléphones – puisque vous arrivez alors que je suis en tenue de sport, suante et sans aucun apparat, je vais transformer l’essai. Non, s’il vous plait, n’entrez pas dans la douche ! Asseyez-vous et ne touchez à rien, surtout. Là, devant vous, sans aucun […]