Archives du mois : octobre 2015


Colombe orange 3

Au delà de ma gorge, la musique se millefeuille. L’incendie de ma peau s’expulse par mes yeux fiévreux. Mes soupirs sont striés de rouge. Vous êtes tout autour de mes excès. Nous combattons les mêmes démons à coup de chimères . Nous sommes chacun face à nos folies qui s’entrechoquent. Pourquoi ? Il n’y aura pas réponse, ni contre le mur orange ni sur les draps gris. Votre sexe est le seul horizon de ma débauche tandis que mon corps se cabre. Les bas de la mariée recyclée rayent le parquet. Les talons sont en argent, et le con nu. Près de la mezzanine, reviennent les fantômes des baises passées. […]


La femme forte 5

Tu es la femme forte des nuits enchantées, et la longue nuit  de l’amour. Derrière les peines, après les peines, ta vie est larmes et  jouissances, joies pures et plaisirs oblongs. Sous tes yeux dansent les instincts latins aux rythmes langoureux. Le long de ton rimmel coule la passion. Ta liberté se dessine, noire, sur les paupières. Tu ne portes pas de culotte, pas plus que tu n’appartiens à un homme. Il faut pleurer de la poussière pour sourire à la lumière. Ton chemin était le leur, ta route se trace au rivage des lèvres écarlates. Pieds nus, tu peux vivre sans hommes dans ton obligation. Seins nus, tu veux […]


Les lectures de Charlie 5

Charlie est une drôle de blogueuse jouant avec le sexe, les mots, le 2.0, la cam et la vie. Elle m’a proposée de lire une sélection mes textes sur sa radio web, lors de ses Lectures érotiques de Charlie chaque Jeudi de 16h à 17h. Elle lit le dernier texte en « hystérical littérature », c’est à dire qu’elle lit avec un sextoy fairy qui s’active provoquant un orgasme au milieu de la lecture. Voilà comment Charlie se présente : Big boss tres coquine chez Charlie Liveshow Camgirl bien sur mais derrière la camgirl, la nana en liveshow, il y a aussi une testeuse de jouet, une chroniqueuse radio, une comédienne de […]


Marinière 5

Nous serions dans mon bureau, il y a un fauteuil de cuir marron, tu verrais. Et un tapis doux, des livres tout au long des murs, et des photos habillant la nudité de la  peinture blanche. La lumière du soleil serait basse et caressante, dessinant l’ombre de nos envies. La playlist serait douce et intelligente. Peut-être, tu aurais pris ta guitare, et moi mon appareil photo. Tu me présentes ton pote. Je te présente le mien venu avec deux copines, et puis ma copine belge. Les cigarettes ont disparues depuis bien longtemps, je suis née trop tard. Alors, vous auriez vos tubes à essais qui font de la couleur et […]