Archives du mois : août 2015


Doux demain 2

En fermant les yeux, le monde était doux. Doux comme la peau de votre torse qui respire de jouissance, doux comme l’animal docile, doux comme la violette perlée. Ma joue recueille les battements de votre cœur qui s’estompent en soupirs. J’ai fermé les yeux, le monde était contre mon sein, suave bleuté. Ma nuque se détend des jours mauvais. Ici plus rien n’existe. L’enfant est sage sous les charmilles, il se berce sur le cuir de vos nuits tannées. Ma main caresse votre chair. De guerre lasse, l’oreiller se fait refuge. Votre sexe dort encore tandis que le mien luit dans le noir. J’aurais voulu que vous soyez le sauveur, […]


Miel de sapin 3

Il n’y a pas de sexe, mais la sensualité est en pépites d’or, à passer au tamis des petits riens. Des morceaux de peaux nues se caressent de soleil.  Le chocolat fond sous la langue, le saucisson de pays résiste sous la dent avant de dégager sa puissance. L’eau tiède susurre la tendresse au sexe endormi. Allongée dans l’herbe chaude, seules les fourmis me montent. Les mots ne savent pas remplacer une queue de cerise enfournée dans une olive dénoyautée. Les lobes des abricots ne savent pas s’ériger comme un téton sous la langue. Même les demis-melons ne parviennent pas à singer les petits culs fermes qui se balancent sous […]


Dream 6

Des gens baisent un peu partout, dans les différentes salles de ce lieu. L’atmosphère est bleu clair. Le long des murs blancs sont disposés des lits et des banquettes bleues. Les personnes sont habillées, mais elles baisent. Je suis au milieu d’elles. Enfin, je crois. Un homme s’approche de moi pour que je le suce, ce que je fais avec plaisir. Il porte un costume bleu marine, sans cravate. Il a une queue de belle taille, de celle qui flanque mal à la mâchoire. Nous sommes tous les deux sur un lit, devant une fenêtre, par laquelle je vois, tout en suçant la queue qui flanque mal à la mâchoire, […]