Archives de l’année : 2015


Happy new 5

Tous les 365 jours, c’est cela tous les ans, sauf certaines années, car 365 jours c’est une année, sauf les autres années, celles avec un jour de plus, tous ces jours-là, ils viennent ces jours-là esseulés ou en groupe de fous. Ou seul encore avec son chat, ou seul avec sa femme, ou seule avec l’homme, ou seuls avec les parents. Ou avec les amis, les obligés, c’est le mot, ou les choisis. Un verre de champagne, c’est toujours ainsi, un verre pour chanter trop vite, car l’alcool fait chanter, trop vite, trop fort, faux aussi, et juste parfois quand les larmes noient les chagrins, quand les rires noient les […]


Le mur est bleu 2

Je suis revenue dans ta ville. Elle sent le poisson le long des bittes. De l’autre côté, j’y ai pris la mer sous le soleil chaud. Il fait gris aujourd’hui, la rue grouille de monde et de bruits. De l’autre côté, la mer quittait le port pour la première fois de ma vie. C’est à la nage que tu rejoignis l’équipage mouillé dans la crique blanche. De l’autre côté du port, je te vois encore derrière la grille. Je suis revenue, et de loin je te regarde m’envoyer un message. Il est revenu sans moi, une autre fois dans un autre jour. Et nos souvenirs distants s’entrechoquent dans les temps […]


Orgasmes masculins 4

Au dessus de ma tête, après les assauts, après les mots crus, après l’attention, après tout, votre visage se perd. Vous tressaillez, mon dieu, tant et tant que je crains de vous perdre. Est-ce votre jouissance ou est-ce l’arrêt de votre cœur ? Je n’en sais rien, je vous l’avoue, je n’en sais rien, je ne vous connais pas assez pour le savoir. Au-dessus de ma tête, cet orgasme est mon angoisse. Quand enfin, le sourire revient à vos lèvres épanouies, quand la vie à nouveau irradie vos yeux, je suis soulagée. Je peut goutter enfin la puissance de votre orgasme. Et, je ne vous dirais pas comme j’ai eu […]


Érection matinale

Il est le frère de mon beau-frère, jeune, beau. Nous allons nager dans une grande étendue d’eau, c’est la mer je crois avec quelques vagues qui passent sur nos visages. Ma sœur et son mari sont restés sur la plage. Il s’approche de moi. Je vois son corps nu, bien dessiné assez large, sa cuisse ferme et son sexe tendu. Soudain, je sens mes muscles intimes qui se tendent. Il est entré d’un coup, sans recherche. Han. Je me réveille, les muscles du vagin tendus.