Archives du jour : 28 septembre 2014


La Mathilde 17

C’est ton pieu planté. Droit. Encore un peu au fond sans fond. Ça tire, ça cisaille un demi-millimètre de peau, ça tire plus large, fend l’entrée d’une crevasse. Ta peau dans la mienne, dessous en dehors, partout, possède-moi hurlé-je sans bruit. Dis la passion, dis le manque, dis l’ardeur, dis la bestialité. Parle-moi. Sans fin. Je rends les chairs, écroulée sur les draps.   Peau cuivrée et cul blanc, tétons pointus, torse large, pieds réguliers, je ne me souviens que de la fusion de ta peau. De tes mots en flots. De tes lèvres larges cochonnes. Tes mains sont si sages d’être souples et sonores sur ma fesse. Tout autour […]