Où les pieds sont chats 1

Sa tête caresse mes pieds. Allongée au soleil un livre entre les pattes, je ne l’ai pas venu arriver. Elle est sortit de nulle part et sans prévenir, elle se caresse contre moi avec application. La tête, le cou, les oreilles. La voilà qui mordille mon gros orteil. Je la laisse faire craignant de déranger son plaisir. Ma chatte est soyeuse et noire, doux velours fourré. L’oreille encore, le cou. Mes ongles bleus ne savent pas bien ce qui leur vaut cette dévotion. Elle lèche, un peu, reprend ses caresses. Elle se fait plaisir sur mes plantes, les renifle, les lèches, les mordille. Et j’aime ça. Ma chatte câline, instinct […]


Ailleurs 2

Certains hommes envoient des poèmes, d’autres des pornos. Il est de ceux-là qui écrivent des poèmes et envoient des pornos. De quelle douceur est son cou ? Tandis qu’il me parle, je voudrais connaître la couleur de son sexe. C’est joli Paris dans ce petit square au soleil. Je ne m’y étais jamais arrêté, là sur un banc vert, ni à côté de lui ni seule. Je passais pressé. Debout dans son costume de bureau, il me fait signe, un petit bout de sandwich déjà entamé entre ses doigts. Un bâtiment blanc nous regarde. L’air est doux. Je voudrais connaître le parfum de sa peau et la délicatesse de ses détours. […]


Orpheline de Arnaud Des Pallières et Christelle Berthevas 2

Sa peau blanche apaisée, son pied, son mollet où fleuri un léger bleu presque jaune, son genou, sa cuisse, un genoux épais et poilu au-dessus de sa hanche. Douceur. Ses seins écrasés sur le matelas. La lumière se faufile entre la pénombre de la chambre. La tiédeur de la soirée d’été se devine. La main masculine cache son visage. Quiétude de l’instant, torpeur après l’amour. Soudain, on frappe à la porte de l’appartement. Elle lui demande d’y aller. Il ne bouge pas. Sa peau crisse sur le drap. Elle passe la porte de la chambre, finissant de nouer sa robe légère et quotidienne. Les coups sourds se répètent, insistant. Elle […]