Cœur à pine 2

  Je voudrais te dire un truc que je ne sais pas dire, un truc ouffissime , un truc qui me fait dérailler le ciboulot. Mais, voilà, les mots me clouent le bec. Je suis au sol à chaque que j’y pense. Je suis au bout de ma vie à rester dans le silence. J’avoue, je te kiffe. J’avoue je te reluque avec envie. J’avoue encore que j’ai le cœur en chou-fleur quand je m’arrache le dimanche soir. Je voudrais que ça passe crème entre nous. T’inquiète bébé, on s’ra bien même si on se dit les mots en jachère. J’aimerai te conter fleurette avant que tu ne visites la […]


Sous-seing privé 1

  Viens bébé, viens sucer mon sein. Mélangeons tout le passé et le présent. Mélangeons la douleur et le plaisir. Viens encore. Suce et bande. Suce jeune homme. Que fais-tu dans mon lit, m’interrogent toutes les nuits ? Tous les psys à divan diraient que des plumes restent dans le duvet de ses aisselles. Suce avant que les instants suspendus ne se brisent en morceaux de miroir. Suce avant que je ne dise stop. Tu n’es pas un bébé, dit ta barbe un peu folle. Tu n’es pas un ange, disent tes anneaux aux oreilles. Tu n’es pas un bleu, dit ton cercle intime. Tu es un peu fou, dit […]


Baiser n’est pas jouer 3

  Elle sait ce qu’elle fait là. Elle le sait bien mieux que tous les hommes présents. Elle leur fait face, fière et narquoise.  Elle a tout élaboré bien qu’elle ait délégué la mise en œuvre au maître des lieux. Quelques instants auparavant, quand ce dernier lui avait ouvert la porte, elle avait éprouvé la satisfaction que procure le travail bien fait. Il fallait maintenant savourer l’inconscience de ces hommes. Elle les toise du regard. Dans le salon de cette maison de location, les meubles y sont chinés avec goût et argent. Rien de luxueux mais rien de populaire non plus. Elle n’a aucune idée du nom des styles des […]


Escape room 2

Puisqu’il n’y a aucune échappatoire de la chambre au canapé, puisque aucun interstice ne s’enfuit depuis la cuisine, j’ai rêvé de vos corps nus. Déjà je sens la chaleur de vos seins entremêlés aux cuisses libres. Sous ma paume, un sexe dur s’est immiscé. Je n’ai pas besoin de savoir à qui il est. Sentir, ressentir. Ne plus être prisonnière de mon mental. Libérée des écrans qui trompent l’ennui, libérée des oreillettes, infidèles sonorités. J’avais conquis l’indépendance à coup de cons léchées et de bouche remplie. J’ai plongé, animale, nue dans l’onde souple. J’ai dansé nue, sous la lune d’un grenier suspendu. Des mains sur ma peau, sans contrôle. Des […]